Quatrième de couverture

Des meurtres en série. Une secte sanguinaire surgie du passé. Six pages mystérieusement disparues d'un célèbre manuscrit du XIIIe siècle. Ari Mackenzie. analyste atypique et controversé des Renseignements généraux. est confronté à  la plus extraordinaire et la plus violente affaire de sa carrière. Dans l'ombre, un groupe occulte est prêt à  tout pour redécouvrir le secret des pages manquantes du célèbre carnet de Villard de Honnecourt. Ari saura-t-il arrêter ces fanatiques sans scrupule avant qu'ils ne mettent en place leur sinistre dessein ? 

 

Ma note @@@@@

 

Mon avis


Amateurs du genre, nous sommes ici dans la lignée des polars ésotériques façon Da Vinci code. Le sujet est en lui-même assez banal : une enquête sur des crimes en séries avec pour fil conducteur un manuscrit ancien. Il y a donc les gentils, prêts à tout pour garder un secret séculaire et les méchants, prêts à tout pour leur piquer. Et au milieu? Un enquêteur de choc, Ari Mackenzie, sorte de chevalier moderne, beau, intelligent et intrépide. Alors qu'est-ce qui rend ce roman différend? C'est justement le flic car nous sommes très loin du jeune premier bien lisse. Ari Mackenzi a le profil type de l'anti-héro. C'est un gars sans fois ni loi qui ne respecte aucune procédure et surtout pas la hiérarchie. Un mec normal, plutôt beau gosse, qui se rase quand il a le temps, picole un peu trop et roule très vite au volant de sa bagnole en écoutant du rock. Il est terriblement réaliste, incroyablement vivant... Tellement qu'on se demande s'il n'y a  pas des petits éclats de vie de l'auteur pour l'animer ainsi. Alors, forcément, on s'attache et on le suit au bout de ses pérégrinations et on en redemande (ça tombe bien, il y a une suite!). Et puis il il a autre chose qui fait qu'une fois commencé on ne lâche pas le livre. C'est l'écriture. L'auteur s'est bien documenté (comme tous ceux du genre) mais ce qui fait vraiment la différence c'est le style. Rapide, incisif et intelligent. Pas de descriptions lourdes et inutiles, pas de rappels historiques barbants.

En bref j'ai adoré ce livre et en conseille vivement la lecture.

05/08/2012

cri