Couverture Le Cycle de l'homme, tome 1 : Les Arcanes du chaos

 

Quatrième de couverture

Célibataire parisienne sans histoires, Yael est loin de se douter qu'il existe des secrets qui mettent en danger ceux qui les découvrent. Le jour où des ombres apparaissent dans ses miroirs pour lui parler codes secrets et sectes millénaires, elle se croit folle ou possédée.
Projetée dans un jeu de piste infernal, pourchassée par des tueurs, Yael se retrouve au cœur d'une lutte ancestrale. Des catacombes de Paris aux gorges hantées de Savoie, jusqu'au New York des milliardaires, la vérité ne doit pas survivre.
Qui n'a jamais rêvé de tout savoir sur l'assassinat de JFK ? Sur le 11 septembre ? Et si l'histoire n'était que manipulation ? Quand le diable s'en mêle, la terreur ne fait que commencer...

 

Ma note @@@@@

 

Mon avis


Maxime Chattam aime bien varier les styles et surprendre le lecteur. J'ai dévoré la trilogie du mal, j'ai beaucoup aimé Léviatemps et c'est avec envie que je me suis plongée dans ce cycle de l'homme.  Ce premier volet de la trilogie comporte tous les élements du thriller parfait. Du suspense, des complots géopolitiques, de la séduction et une traque impitoyable. Le style est moins sordide que dans la trilogie du mal pourtant on ressent un véritable malaise à la lecture... Et si c'était vrai? Si tout n'était que mensoge, manipulation et flicage? Et si nous n'étions que des marionnettes servant à combler l'ennui des puissants? Et si les puces éléctroniques et autres avancées nanotechnologiques n'étaient uniquement conçues pour nous simplifier la vie? Ce qui est terrible dans ce livre, c'est que tout est incroyablement plausible et qu'à force on en devient paranoïaque. L'histoire se déroule sur un rythme effréné et le pauvre lecteur, devenu accro, n'a d'autre choix que de tourner les pages.

Le livre se termine de façon spéctaculaire et inattendue. Après? Il y a comme un vide, un silence trop épais qui s'installe. Tout semble un peu louche... Surtout les miroirs.

J'ai adoré ce livre.

05/08/2012

cri