Quatrième de couverture

 

Dans la petite ville paisible de Wentworth, en plein coeur des Etats-Unis, règne une chaleur caniculaire. En fond sonore, ce symbole rassurant de la vie banlieusarde : le ronronnement régulier des tourniquet d'arrosage. Une fin d'après-midi comme tant d'autres ; cependant, le tonnerre se met à gronder et, au même moment une fusillade éclate, bouleversant la quiétude de la population. Puis les montres s'arrêtent, le numéro d'urgence de la police ne répond plus. Et la terreur s'empare de tous. Lorsque la voiture de Mary Jackson déboule à tombeau ouvert, on est bien loin de cette fin de journée paresseuse de juillet... Que s'est-il passé ? Qui peut bien en vouloir à cette localité sans souci ?

 

Ma note @@

 

Mon avis

 

Ce livre a été écrit sous le nom de Richard Bachman, l'un des pseudonymes de Stephen King.

Aux question posée dans le pitch, « Que s'est-il passé ? Qui peut bien en vouloir à cette localité sans souci ? », nous n'aurons jamais vraiment la réponse ! Certes un petit garçon semble possédé par je ne sais quoi mais rien n'est clair, rien n'est vraiment défini. Une fois de plus on retrouve le principe du huis-clos avec qui personnages qui s'épient , se méfient et parfois se haïssent. De la peur jaillit un racisme qu'on pensait enfouit. Ce livre, pretexte à aller au fonds des âmes, ne fait que survoler les personnalités souvent bien trop caricaturales. On a le gros qui picole, le noir, le jeune con qui aime les armes, le flic déchu, la femme adultère, etc.

En bref un livre sans grand interrêt, à lire dans le train ou sur  la plage sans risquer un mal de crâne!

08/08/2012

cri