Couverture Pig Island

Quatrième de couverture

Joe Oakes est journaliste et gagne sa vie en démystifiant les prétendus phénomènes paranormaux. En débarquant sur Pig Island, îlot perdu au large de l'Ecosse, il est fermement décidé à vérifier si la trentaine d'allumés qui y vivent en vase clos vénèrent le diable comme les en accusent les gens de la côte. Et, surtout, il veut tordre le cou au mythe du monstre qui aurait élu domicile sur l'île, une mystérieuse créature filmée deux ans plus tôt par un touriste à moitié ivre. Mais rien, strictement rien ne se passe comme prévu. Joe est confronté à des événements si atroces qu'ils bouleversent à jamais son idée de la peur et du mal...

 

Ma note @@@@

 

Mon avis


Dans une rencontre, il y a toujours une première fois. Ma première fois avec Mo Hayder s'est produire sur cette ile aux cochon et je dois avouer que je n'en suis pas sortie indemne. Le "héro" Joe Oakes, n'a rien du jeune premier mais à toutes les caractéristiques du parfait looser. Dès les premières pages, le ton est donné : ici tout est glauque et poisseux. Pourtant, nous n'avons toujours pas accosté sur l'ile. Des centaines de carcasses nauséabondes dérivent vers l'estuaire avec le courant. L'île est ravitaillée une fois pas semaine et les touristes et surtout les curieux n'y sont pas les bien venus..

Joe Oakes va pourtant embarquer vers cet univers hostile. Son enquête ne va pas être facile car presque tout est interdit sur cette ile et surtout parler de ce qu'y s'y passe! Une étrange communauté vit ici, terrorisée par on ne sait quoi. Notre héro va aller au bout de lui-même pour percer le secret et ramènera une jeune estropié avec lui une fois que tout est terminé. Pourtant, s'il est facile de savoir où commence l'horreur, il est souvent plus difficile de savoir où elle s'arrête!

 

Ce thriller est diablement bien mené ; ambiance glauque et malsaine, sentiment de malaise et surtout une fin qui fait froid dans le dos!

Si je n'ai pas attribué la note maximale, c'est justement à cause de la fin que le trouve un peu bâclée...

Je recommande pourtant vivement ce livre avec lequel j'ai passé un excellent moment.

10/08/2012

cri