Quatrième de couverture

J'avais atteint l'âge de mille kilomètres. De l'autre côté de la parte, les membres de la guilde des Topographes du Futur s'assemblaient pour la cérémonie qui ferait de moi un apprenti. Au-delà de l'impatience et de l'appréhension de l'instant, en quelques minutes allait se jouer ma vie.

Helward Mann est l'un des habitants de la cité Terre, une mégalopole progressant sur le sol inconnu d'une planète effrayante. Il ne sait rien de l'extérieur et doit maintenant jurer qu'il ne révélera jamais ce qu'il y découvrira. Mais le long des rails qui mènent à l'optimum, Helward découvrira un monde dominé par le chaos et la barbarie, des paysages déformés, éclairés par l'hyperbole du soleil. C'est avec ce roman, où se mêlent senne of wonder et spéculations scientifiques, que Christopher Prient s'imposa en 1974 comme l'un des plus talentueux auteurs de la science-fiction britannique.

 

Ma note @@

 

Mon avis


J'ai lu des avis dithyrambiques sur ce livre. Un "monument" de la science fiction, une "révélation"... Je n'ai trouvé que des critiques élogieuses. J'avais très envie de le lire, de découvrir cette perle passée inaperçue dans mon paysage littéraire. Comme souvent quand on s'attend à une chose grandiose on est déçu!

Malgré les dunes j'ai trouvé ça plat, long, ennuyeux. Les personnages sont creux. Le début est atypique, presque bien mais...Tout au long je me suis demandé où l'auteur souhaitait nous emmener car je n'arrivais pas à décoller de mon siège. Jusqu'à la fin j'ai attendu le départ pour ailleurs. Après une fin très abrupte (l'auteur se serait lasé lui-même?) je me suis rendu compte que mon wagon n'avait jamais quitté le quai! 387 pages noircies d'une écriture pompeuse et d'un voyage sans but. J'ai tenu jusqu'à la fin car je pensais vraiment qu'il allait se produire quelque chose mais pour citer Desproges à part "le poids de l'ennui et le choc des paupière", rien n'est arrivé! C'est peut-être moi qui suis défaillante, pas assez ouverte, pas assez intelligente mais il ne m'arrive pas souvent de ne pas comprendre le sujet d'un livre.

En bref, je ne le conseille pas, ou alors juste par curiosité pour "l'avoir lu".